The sun rises in paradise

Le merveilleux est dans l'instant

L’amour et la mort, n’ont que deux lettres de différence.

Elle est au bord du gouffre, prisonnière d’une souffrance intolérable qu’elle ne soupçonnait même pas. Tout le monde la croit forte, solide et bien dans sa tête, mais cette image, c’est juste pour donner le change.

4 Decembre 2011

         

La mort n’est rien, je suis seulement passé dans la pièce d’à coté. Je suis moi, tu es toi. Ce que nous étions les uns pour les autres, nous le sommes toujours. Donne moi le nom que tu m’as toujours donné, parle de moi comme tu l’as toujours fait. N’emploie pas un ton différent, ne prends pas un air solennel ou triste. Continus à rire de ce qui nous faisait rire ensemble, sourie, pense à moi. Que mon nom soit prononcé comme il l’a toujours été, sans emphase d’aucune sorte, sans une trace d’ombre.La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié, elle est ce qu’elle a toujours été. Le fil n’est pas coupé. Pourquoi serai-je hors de ta pensée ? Simplement parce que je suis hors de ta vue ? Je t’attends. Je ne suis pas loin, juste de l’autre coté du chemin.